Comment créer un bon donjon

Aujourd’hui, j’ai décidé que j’allais vous montrer comment créer un donjon. L’idée m’est venue quand j’ai joué à un scénario trouvé en ligne de D&D, et que le design du donjon était… Particulier. (Non je dénoncerai pas.) Il est possible que vous trouviez de légère redites de ce que d’autres que moi ont dit. Faut dire que je prétend pas réinventer la poudre les gens.

Je prends évidemment la définition du donjon qui convient au jeu de rôle, et non pas à un contexte architectural ou autre…

À quoi sert mon donjon ?

Voici la première question à se poser, et la plus importante. Est-ce que mon donjon est une mine tout ce qu’il y a de plus classique ? Est-ce que c’est un fort fait pour tenir un siège ? Peut-être une prison pour un mal ancien qui ne doit surtout pas s’échapper.

Quoi qu’il en soit, votre donjon doit avoir un but en jeu. Si son but est d’être exploré par votre groupe, Quelque chose ne vas pas.

Qui l’a conçu ?

Il s’agit de la seconde question à se poser. Elle permet de savoir quel type de construction les joueurs vont trouver. S’il a été fait par un magicien pour garder un mal ancien, il est attendu de votre donjon qu’il possède des pièges toujours fonctionnels mille ans plus tard. S’il a été fait par des gnomes pour maintenir une position, il sera probablement plus difficile d’accès à Konar le barbare de 2 mètres de haut pour autant de large. De même, il risque d’y avoir des salles tel que des chambres, un coin à bordel, des chiottes.

Et si c’est un donjon naturel, ça ne change pas grand-chose. C’est juste que c’est pas construit par des créatures intelligentes.

Qui y habite ?

Voici la deuxième question la plus importante. Oui, plus que celle d’avant. Pourquoi l’avoir mis en 3e alors. Parce que vous allez créer votre donjon de manière chronologique. C’est le moyen le plus sur de le rendre “naturel” (dans le sens “fait dans un but autre qu’être exploré”). Pour les donjons les plus récents, la réponse sera probablement la même que pour la question précédente.

Cependant, pour une prison antique emprisonnant un monstre, ou un très vieux fort, la question se pose. Si l’endroit est abandonné (comme votre 80 000e personnage à l’histoire tragique), seul resteront les pièges, et autres protections magiques (comme des golems, ou des runes explosives). Si l’endroit est habité par d’autre personnes que ses constructeurs, on aura une autre question à se poser.

Depuis combien de temps mon donjon est-il habité ?

En effet, la question se pose. Mon donjon est-il habité depuis une semaine ? Un mois ? Un an ? Plus encore ?

Si le donjon est habité depuis peu, ses habitants n’en connaissent peut-être pas tous les recoins, aussi, laisser des pièces vides, est logique. Par contre, s’il est une place forte habitée depuis un baille, il y a de fortes chances que les créatures qui l’habitent l’auront aménagé. Peut-être que le fort gnome sera ré-adapté pour des créatures plus grandes. Peut-être que le golem de la prison aura été désactivé, ou en tout cas géré d’une manière ou d’une autre.

Quelle est l’histoire de votre donjon ?

Le dernier point, et pas des moindres. Si c’est une place forte, elle a surement été attaquée, ses murs sont affaiblis a certains endroits (et peut être que vos joueurs pourraient passer par là plutôt que par l’entrée principale, évitant les ennemis). Si c’est une prison magique, peut être que la créature enfermée a influencé l’environnement de la prison (e.g. Yogg Saron dans world of warcraft).

N’hésitez pas à dire en commentaire de cet article comment vous créez vos donjons, ou d’indiquer un autre point important que j’aurai oublié, et que vous trouvez crucial.

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  

Laisse un commentaire, et gagne un avantage sur ton prochain jet de charisme!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.