Mon scénario d’introduction préféré: L’évasion du donjon de Zanzer

Carte du donjon de zanzer tem

Bon, j’ai enchaîné plusieurs articles polémique (qu’est-ce qu’une bonne trahison ? Et les dangers du syndrome my guy). On va peut-être se calmer un peu. Du coup, aujourd’hui, qu’est-ce que je peux écrire qui ne va pas causer de polémique ?

Parle d’un truc subjectif. Un truc que t’aime bien par exemple. Comme ça les gens ils pourront rien dire de plus que “c’est tes goûts, pas les miens.”

Super idée Billy. Tu vois quand tu veux. Je vais vous parler de mon scénario de Donjons et Dragons préféré. Voilà. Ça c’est bien. En plus, vu que c’est un scénario qui date de D&D 2 j’aurais même les vieux briscards qui seront content.

L’évasion du donjon de Zanzer, c’est quoi ?

L’évasion du donjon de Zanzer est un scénario de Donjons et Dragons qui était offert dans le kit de démarrage de D&D 2e édition. C’est un scénario en one shot qui offres deux avantages assez cool :

  • Il donne un cadre permettant de réunir un groupe qui est différent du classique “vous êtes dans une taverne et…”
  • Il offre une piste de scénario intéressante à réutiliser si vous n’avez pas d’idée (avec le donjon de Stonefast)

De plus, il permet à un apprenti maître du jeu d’apprendre les mécaniques de base de Donjons et Dragons avec un scénario solo qui m’as beaucoup plus.

Le pitch.

Les aventuriers ont été capturés par les sbires d’un magicien maléfique. Un certain Zanzer Tem. Ils se réveillent, enfermés ensemble dans une cellule de prison. Avec eux est enfermé un certain Alex, que je renommerai en M. Connard. Ils apprennent que Zanzer dirige un groupe de monstre, et qu’il exploite les gens qu’il capture, en les faisant travailler dans sa mine de sel.

Après avoir réussi s’occuper de l’un des hommes de main de Zanzer, un certain Jerk (oui, ça veux dire connard, et je paris que les traducteurs de l’époque soit ont bégayé, soit ont pas compris que M. Connard appelait son geôlier connard), le groupe doit essayer de s’évader en affrontant de nombreux périls.

Ils affrontent finalement Zanzer Tem à deux reprises. Une première fois où le magicien lance trois sorts sur le groupe (dont un sort de charme-personne, probablement fait pour enchanter M. Connard, et donner une bonne excuse au groupe pour le tuer), et une seconde juste avant que le groupe puisse sortir.

Pourquoi j’aime ce scénario ?

L’évasion du donjon de Zanzer Tem est mon scénario préféré pour plusieurs raisons :

  1. Il fait confronte le groupe à de multiples situations (lui permettant d’apprendre que taper n’est pas toujours la solution).
  2. Il donne une raison aux personnages de s’allier une première fois (et donc de former le groupe d’une manière moins forcée).
  3. C’est un scénario assez simple, qui peut facilement se mettre en place si un joueur ne pouvais pas venir au dernier moment, ou si vous apprenez le jeu de rôle à des débutants.
  4. Il donne de nombreux conseils au maître du jeu pour créer sa première partie
  5. Il s’adapte assez rapidement sur d’autres éditions

Si vous avez envie de parler de votre scénario d’introduction préféré, l’espace des commentaires est là pour vous (si si, je vous jure).

(image d’illustration issue de la boite d’initiation de D&D2, il s’agit du plan du donjon)

Partager l'article:
  •  
  •  
  •  

Laisse un commentaire, et gagne un avantage sur ton prochain jet de charisme!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.